Smoke Enjoy sur Facebook Smoke Enjoy sur Twitter Smoke Enjoy sur Google+ Smoke Enjoy sur Youtube

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Sections

Vous êtes ici : Accueil / Blog / Article de presse - Smoke Enjoy répond aux questions de l'Indépendant.
Tél : 04 68 70 91 06
Contact - Nous rejoindre

Article de presse - Smoke Enjoy répond aux questions de l'Indépendant.

Dans l'édition du vendredi 13 décembre l'indépendant est venu récolter nos réactions "à chaud" sur l'affaire qui oppose un buraliste de Toulouse et un confrère vendeur de cigarettes électronique. Nous voulions partager avec vous cet article et notre point de vue !

Extrait de l'article :

Chez Smoke Enjoy (16, Bd Docteur- Lacroix), Serge Pages se montre un peu plus inquiet :

« C’est le symptôme d’une grosse mobilisation des buralistes. Ils essaient de récupérer la vente de produits qui ne contiennent pas de tabac mais ils ne s’attaquent pas aux substituts vendus en pharmacie qui pourtant contiennent de la nicotine ».

Conscient du vide juridique qui règne encore autour de l’e-cigarette, le responsable espère que cette action ainsique les décisions attendues au niveau européen

«ouvriront la voie à une plus grande réglementation. On souhaiteque ça devienne quelque chose de sérieux ».

Source : Jennifer Pasero - L'Indépendant du 13 décembre 2013

…. SUR L’AFFAIRE QUI OPPOSE UN BURALISTE DE LA RÉGION TOULOUSAINE ….

Les buralistes estiment que l’e-cigarette est un dérivé du tabac, et en réclament l’exclusivité de la vente.

Nous, nous estimons que les buralistes vendent de l’addiction, alors que les boutiques de e-cigarettes vendent l’un des moyens de sortir de cette addiction.

Pensez-vous que les buralistes sont sincères, et qu’ils vont vendre un produit qui va cannibaliser leur commerce ?

Ne pensez-vous pas que, s’ils obtiennent gain de cause, ils vont s’empresser de mettre les e-cigarettes au placard, et continuer à ne proposer que les cigarettes-tabac ?

Ne pensez-vous pas que les avertissements « FUMER TUE » sur les paquets devraient être remplacés par « VOS CANCERS SONT NOTRE BUSINESS » ?

Croyez-vous que, entre les ventes de cigarettes tabac, les journaux, les lotos, les bonbons, etc, etc,  les buralistes vont prendre du temps pour vous expliquer le fonctionnement de la e-cigarette ? Croyez-vous qu’ils ont reçu une formation à ce sujet ?

Allez donc leur demander : « un Loto, un Paris-Match, un Bounty et une mini vivi montée sur une 900 mah twist, 2 résistances en 1,8 ohms, et 2 flacons de kiwi en zéro, s’il vous plait ».

Nous doutons de leur capacité à vous fournir le dernier produit …

Et aucun des 4 produits n’est un dérivé du tabac … !

A part vendre des e-cigarettes sous blister et un ou deux flacons de e-liquide chinois (qu’ils n’ont jamais testé…), que voulez-vous qu’ils proposent ???

Qu’ils continuent à faire leur business, qu’ils continuent de vendre des e-cigarettes s’ils le désirent, mais qu’ils nous laissent tranquilles. Le Ministère de la Santé a décidé que la e-cigarette devait rester en vente libre, sous certaines conditions (interdiction au mineurs, etc…). Cette décision du Tribunal de Commerce de Toulouse sera cassée en appel, c’est inéluctable.

Par contre, buralistes et boutiques de e-cigarettes devraient s’unir pour réclamer un meilleur encadrement de la profession, et faire interdire les ventes à la sauvette sur deux tréteaux dans les marchés ou sur les plages,  faire interdire les e-liquides importés qui ne présentent pas les standards qualitatifs imposés par l’Europe, rendre obligatoire une formation préalable à toute installation, etc…

Ça, ce serait positif.

Et bien quoi ? On peut toujours rêver, non ?…